27 mai 2024

Les animaux domestiques les plus appréciés en France

Les animaux de compagnie tels que les chiens et les chats bénéficient d’une immense popularité en France aussi bien chez les enfants que chez les adultes. On compte environ plus de la moitié de la population qui ne possèdent pas d’animaux. Toutefois, ceux qui n’ont pas d’animaux, c’est rarement parce qu’ils n’en veulent pas, mais pour d’autres raisons comme les allergies, le manque de moyen ou de place. Parmi les animaux domestiques les plus adoptés et aimés des Français, on retrouve sur le podium le chat et le chien. Dans cet article, nous allons donc parler des animaux domestiques et non domestiques les plus appréciés en France

Néanmoins, depuis quelque temps en France, la liste des animaux domestiques n’est plus aussi limitée qu’au par avant. On retrouve de plus en plus d’espèces dans les foyers français, comme les araignées ou bien même les serpents et c’est ce qu’on appelle les nouveaux animaux de compagnie.

Chat et chien de compagnie

Présentation des nouveaux animaux de compagnie

NAC est un terme qui représente tous les animaux de compagnie que l’on peut adopter, autres que les chats et les chiens. Ce terme regroupe un ensemble important d’espèces d’animaux parmi lesquels, nous retrouvons :

  • Les carnivores, comme le furet et le vison ;
  • Des reptiles, comme le serpent, la tortue, l’iguane ou bien même le caméléon ;
  • Les rongeurs, comme le cochon d’inde, le hamster ou le lapin;
  • Des arthropodes, comme les scorpions et les araignées ;
  • Les amphibiens, comme la grenouille et pleins d’autres encore.

Parmi cette liste non exhaustive d’animaux domestiques, les plus présents dans les foyers français sont les mammifères ou les rongeurs. En ce qui concerne les animaux les moins adopter, on retrouve les arthropodes, même si cela commence à devenir de plus en plus commun d’en trouver.

Quelle réglementation pour les animaux de compagnie en France ?

Ce qu’il faut savoir c’est que la loi française a émis des règles qu’il faut respecter si l’on veut posséder un animal chez soi. Il existe différents types de règles pour les 2 types d’animaux : les animaux domestiques et ceux non domestiques.

Les animaux domestiques

L’arrêté ministériel datant du 11 août 2006 définit les animaux domestiques comme ceux que l’on peut considérer comme appartenant à des populations animales sélectionnées ou ceux dont les deux parents appartiennent à des populations animales sélectionnées.

Une population d’animale sélectionnée est une population d’animaux, qui est différente dans la génétique des populations les plus proches par un groupe de caractéristiques qu’on peut identifier et qui sont héréditaires. La liste d’espèces qui représente les animaux domestiques les plus courants est très limitée, on peut notamment citer :

  • Les mammifères comme le chat, le chien, le cheval, le cochon d’inde, le lapin, etc ;
  • Les oiseaux comme le moineau et la perruche ;
  • Les poissons comme la carpe koï, les poissons rouges et japonais, les races et variétés domestiques du guppy, du danio, etc ;
  • Les amphibiens comme la grenouille ;
  • Les insectes comme les grillons, les blattes, les criquets et les vers.

Une fois que vous êtes sûr que votre animal fait partie de la liste sélectionnée des animaux domestiques, vous n’avez plus à vous soucier d’aucune autre règle, car il n’y en a pas, vous êtes libre d’en disposer comme vous le voulez.

Cochon d’inde de compagnie

Les animaux non-domestiques

En France il n’y a pas de liste qui détermine les animaux non domestiques, si l’espèce de l’animal ne figure pas dans la liste des animaux domestiques, alors il est non domestique. Dans ce cas-là, les règles de l’arrêté ministériel du 8 octobre 2018 sont totalement différentes. Vous devez impérativement savoir c’est que si vous faites le choix de prendre, comme animal de compagnie, un animal non domestique vous devrez :

  • Marquer votre animal d’un tatouage, par exemple, un marquage spécifique.
  • Enregistrer votre animal au fichier national par un numéro d’identification.
  • Détenir un registre où vous noterez toutes les fois où vous sortez votre animal et quand vous le faites rentrer.
  • Si vous décidez de donner votre animal, alors sa fiche d’identification avec son espèce, son âge, son sexe, etc., devra aussi être remise au nouveau propriétaire de l’animal.

Ces règles doivent être absolument respectées pour n’importe quel animal non domestique, mais il existe d’autres règles qui s’appliquent selon l’espèce de l’animal en question. On retrouve plusieurs niveaux plus ou moins strictes qui concernent la détention de l’animal :

Soit votre animal doit être déclaré avec une déclaration de détention qui comportera l’identification du propriétaire, l’espèce de votre l’animal, le nombre des espèces si vous en possédez plusieurs. Ainsi, qu’une description des conditions de détention qui doit être envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception chez le préfet du département spécial de détention des animaux.

Sinon, vous devez déclarer votre animal de compagnie, si vous êtes le propriétaire, vous devez prouver être capable d’en prendre soin, de l’éduquer correctement lorsqu’il est en contact avec d’autres personnes comme des enfants et des adultes, et de l’élever dans de bonnes conditions en ayant un certificat de capacité pour son entretien.

Serpent de compagnie

Comment bien choisir son animal de compagnie ?

Lors de l’adoption d’un animal de compagnie, il y a quelques contraintes à anticiper pour tous les besoins nécessaires de votre petit protégé. Notamment, en ce qui concerne son entretien, ses soins, sa nourriture et l’hébergement, il faut savoir s’en occuper. Une fois que vous êtes sûr de vous, alors vous pourrez acquérir votre animal de compagnie. Lors de l’adoption de votre nouveau protégé, pensez à vous rendre dans une animalerie jouissant d’une bonne réputation. Éviter les animaleries où les animaux se marchent dessus dans une cage bien trop petite pour eux.

Attention à l’abandon

Avant de vous procurer un animal, il faut avoir de bonnes raisons. Vous ne voulez pas compter parmi ceux qui l’abandonneront aussi vite qu’ils l’auront ramené. Les Français possèdent le record d’animaux abandonnés en Europe, principalement pour les chiens et chats. Les raisons d’un abandon d’un animal de compagnie sont divers tels que :

  • Ne pas savoir comment en prendre soin ;
  • Pour pouvoir partir en vacances ;
  • Par manque de place ou d’extérieur ;
  • Lors d’une séparation dans un couple ;
  • Pour cause d’allergie
  • Ne pas avoir pensé qu’un animal ne reste pas bébé à vie, mais grandit.

Si vous n’arrivez plus à vous occuper de votre animal de compagnie, ne l’abandonnez pas au bord de la route. En plus d’être un acte cruel envers ce petit être-vivant, cela est même puni par la loi. Tournez-vous vers vos amis ou famille qui pourrait vouloir s’en occuper. Autre solution, mettez une annonce sur Leboncoin, des affiches ou sur des sites spécialisés. Enfin, dernier recours, dirigez-vous vers les centres de recueil d’animaux comme la SPA.

Choisir son animal en fonction de ses besoins et de son environnement

Lors du choix de votre animal domestique, pensez à votre environnement et même à vos besoins, explications. Pour tous ceux qui pensent qu’un animal domestique n’est que contrainte et ne possède aucune utilité, et bien détrompez-vous. Avez-vous pensé aux animaux domestiques de basse-cour comme les poules, les lapins et même les moutons ou chèvres ? Ces animaux peu communs comme animaux domestiques sont néanmoins très affectifs et même s’avérer utile dans votre quotidien. Pourquoi ne pas installer dans votre jardin un poulailler où vous pourrez venir récupérer des œufs bien frais chaque jour.

Chien et chat de compagnie

En conclusion

Les animaux domestiques, tels que les chats et les chiens, sont les plus populaires en France. Toutefois, depuis quelque temps, les « nouveaux animaux de compagnie », tels que les araignées et les serpents, gagnent en popularité.
Il est important de noter que la loi française émet des règles qu’il faut respecter pour posséder un animal domestique ou non domestique chez soi. Pour les animaux domestiques, il n’y a pas de règles spécifiques à part les règles générales liées à la détention d’animaux.
En revanche, pour les animaux non domestiques, des règles strictes s’appliquent, notamment l’enregistrement de l’animal, le marquage, la détention d’un registre et la remise de la fiche d’identification en cas de transfert de propriété. Il est donc important de bien se renseigner sur ces règles avant d’adopter un animal, quel qu’il soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *