19 septembre 2020
Les 10 races de chiens préférées des français

Les 10 races de chiens préférées des français

Choisir une race de chien qui va partager une partie de sa vie n’est pas chose aisée, il faut en effet que la race convienne à notre mode de vie, à nos habitudes, au budget que l’on a défini…

Voici donc une liste des 10 races de chiens préférées des français qui pourra peut-être vous aider dans votre choix et vous faire craquer sur une race en particulier.

Sommaire

Le Berger Australien

Le Berger Australien

Le Berger Australien également appelé Aussie ou Australian Shepherd est reconnu depuis 1996 par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) et fait partie du groupe 1 (chien de berger et de bouvier, sauf chiens de bouvier suisses). 

Historique de la race Berger Australien

Le Berger Australien n’est pas originaire d’Australie malgré son nom mais du Pays Basque. Au 19ème siècle, les Basques qui étaient un peuple de pasteurs vivaient entre la France et l’Espagne. Ils avaient des chiens depuis des centaines d’années qui ressemblaient au Berger Australien. Faute d’emploi, beaucoup ont émigré vers d’autres régions en emmenant leurs chiens avec eux. Certains d’entre eux sont partis vers l’Australie reconnue comme pays producteur de moutons et de laine. Les aptitudes de ces pasteurs et de leurs chiens y furent très appréciées pour la conduite des troupeaux. D’autres de ces pasteurs sont ensuite partis avec leurs chiens et leurs moutons vers l’Ouest des États-Unis.

Les éleveurs et fermiers américains furent très impressionnés par les qualités de ces chiens de travail qui étaient plus agiles et plus petits que leurs propres chiens.

Arrivant d’Australie, c’est tout naturellement que les américains les ont surnommés « Australian Shepherd Dog » (Berger Australien), ou Aussie.

Ce sont donc les américains qui ont commencé à développer et améliorer la race afin d’avoir un chien obéissant et agile capable de rassembler les troupeaux.

Le comportement du Berger Australien

Le Berger Australien est un chien très sociable, agile, intelligent, très affectueux mais avec beaucoup de caractère. Il possède toutes les aptitudes physiques et mentales pour effectuer diverses missions, il est doué naturellement pour l’activité et le travail, en menant et gardant un troupeau. C’est un chien très curieux, joueur et espiègle. Il est très facile à éduquer avec une relation basée sur la confiance et le respect mutuel. Son éducation devra être basée sur l’éducation positive.

Ce chien de taille moyenne sait très bien s’intégrer à la vie de famille avec des enfants et s’adapte à plusieurs cadres de vie du moment qu’il peut s’activer. Il a grand besoin d’être socialisé dès son plus jeune âge et il vaut mieux partager avec lui une activité canine telle que le canicross, l’agility, le frisbee afin d’assurer son épanouissement.

Ce chien peut supporter la vie en appartement si ses maîtres sont présents mais il vaut mieux privilégier une maison avec jardin même s’il aura besoin d’être sorti tous les jours en extérieur afin de maintenir son équilibre psychique et physique.

Le Berger Australien est un chien très attachant mais à déconseiller à des acheteurs d’un premier chien mais aussi aux personnes trop sédentaires (il est très actif et a besoin de se dépenser).

Le poids et la taille du Berger Australien

Le mâle pèse entre 25 et 34 kg pour une taille au garrot comprise entre 51 et 58 cm ; la femelle elle, pèse entre 19 et 26 kg pour une taille au garrot entre 46 et 53 cm.

Les couleurs du Berger Australien

Son poil ne craint pas les intempéries et est de couleur rouge ou noir, rouge « merle », bleu « merle », avec ou sans taches blanches ou marques feu.

Le Berger Australien

L’espérance de vie du Berger Australien

Le Berger Australien peut vivre en moyenne entre 12 et 15 ans.

Le prix du Berger Australien

Son prix d’achat varie entre 700€ et 1500€ en fonction de ses origines. Pour un chien inscrit au LOF (Livre des Origines Français) il faut compter en moyenne 900€.

La santé du Berger Australien

Le Berger Australien peut être sujet à plusieurs problèmes de santé tels que des problèmes de hanches, de dos ou des tares oculaires (MOHC : Maladies Oculaires Héréditaires Canines.) Concernant les maladies oculaires, il faut effectuer chaque année des tests de dépistages. C’est un chien qui est aussi sujet à des problèmes d’épilepsie ou à des maladies de peau.

Enfin, il est recommandé de faire un test MDR1 car ce chien peut être porteur de ce gène, comme tous les chiens de type Colley. Ce test est très important à réaliser car si le chien est porteur du gène, des substances spécifiques et des traitements sont à bannir car éventuellement mortels.

Le Border Collie

Le Border Collie

Le Border Collie est reconnu par la FCI depuis 1977 et fait partie du groupe 1 (chien de berger et de bouvier, sauf chiens de bouvier suisses). 

Historique de la race Border Collie

Le Border Collie est une race très ancienne connue depuis le 17e siècle. Il n’était pas considéré comme une race dans le sens actuel du terme. En fait, en anglais, le terme « collies » désigne tous les chiens de berger écossais et le mot « border » vient des « Borders » qui est une zone frontalière entre l’Angleterre et l’Écosse, où ce chien était utilisé comme chien de berger.

Il est issu d’un mélange entre plusieurs races bergères comme le Bearded ou le Bobtail mais aussi de chiens de chasse comme le Setter et le Pointer. C’est un chien de travail, de chasse et de berger. Autrefois, il servait à rassembler les troupeaux de moutons et à garder les fermes.

Le comportement du Border Collie

Le Border Collie est un chien extrêmement docile et vif. Il est qualifié d’hyperactif et a tout le temps besoin d’être en mouvement et d’être stimulé mentalement. C’est donc un chien qu’il vaut mieux éviter d’avoir en appartement. Un jardin lui convient mieux mais il faudra tout de même le sortir et le stimuler plusieurs fois par jour, ce qui est bon pour son physique et son moral. Il est également recommandé de l’inscrire à un sport canin afin qu’il se débarrasse de son trop-plein d’énergie (obédience ou agility). Il est très affectueux et dévoué à son maître, mais cela en fait un chien très sensible. Il n’aime pas rester seul et risque de s’ennuyer ce qui peut provoquer des troubles du comportement.

Le Border Collie est très facile à dresser car il est très intelligent et comprend très bien tout ce qu’on lui demande.  Il lui faudra une éducation respectueuse des principes de l’éducation positive et à la hauteur de ses prédispositions. C’est un compagnon fidèle qui apprécie le jeu avec les plus jeunes (ce qui le stimulera mentalement) et dont la présence d’autres animaux ne le dérange pas.

Il vaut mieux être un maître averti et expérimenté si l’on veut acquérir un Border Collie car on peut vite se retrouver débordé. 

Le poids et la taille du Border Collie

Le mâle pèse entre 18 et 28 kg pour une taille au garrot comprise entre 50 et 55 cm et la femelle pèse également entre 18 et 28 kg pour une taille au garrot comprise entre 48 et 52 cm.

Les couleurs du Border Collie

Son poil dense est une excellente protection lors des intempéries et a plusieurs couleurs de robes possibles mais le blanc ne doit pas être dominant.

Le Border Collie

L’espérance de vie du Border Collie

Le Border Collie peut vivre en moyenne entre 10 et 14 ans.

Le prix du Border Collie

Son prix d’achat varie entre 800€ et 1200€ en fonction de ses origines. Pour un chien inscrit au LOF Il faut compter en moyenne 850€.

La santé du Border Collie

Le Border Collie fait partie des races les plus robustes. Cependant il faut effectuer un dépistage pour déceler diverses tares comme une dysplasie de la hanche, une atrophie de la rétine, des torsions de l’estomac ou une sensibilité médicamenteuse. Il faudra lui faire passer le test du gène MDR1 comme tous les chiens de type Colley, car si le chien en est porteur il ne tolèrera pas l’ingestion de certains médicaments qui peuvent être toxiques et pourront provoquer le décès du chien (vermifuges et antipuces compris).

Il est sujet au stress et à ses effets secondaires, et également aux variations de température.

Le Cavalier King Charles Spaniel

Le Cavalier King Charles Spaniel

Le Cavalier King Charles Spaniel également appelé Cavalier King Charles, Epagneul Cavalier King Charles, English Toy Spaniel, est reconnu depuis 1955 par la FCI et fait partie du groupe 9 (chiens d’agrément et de compagnie).

Historique de la race Cavalier King Charles Spaniel

Le Cavalier King Charles Spaniel était déjà connu au 16e siècle en Angleterre où il était un des chiens préférés de la famille royale britannique. Son nom fait référence au roi Charles II qui aimait beaucoup cette race. Cette race est issue de plusieurs croisements entre King Charles Spaniel, Pékinois et Carlin. Le 1er standard du Cavalier King Charles Spaniel a été créé en 1928 en même temps que le club de la race. En France, il faudra attendre 1975 pour que les premiers représentants de la race arrivent.

Le comportement du Cavalier King Charles Spaniel

Le Cavalier King Charles Spaniel est un chien gentil, joueur, plein de joie de vivre et d’entrain, sociable et amical mais également un chien calme et dénué d’agressivité. C’est une petite boule d’énergie qui est toujours en mouvement. C’est un excellent chien de compagnie pour toute la famille. Il s’entend très bien avec les enfants ou avec les personnes âgées. Le Cavalier King Charles Spaniel a besoin d’un minimum d’exercice et aime pratiquer des activités telles que l’agility.

Il a une très bonne capacité d’adaptation, aussi bien concernant son cadre de vie ou son énergie, en s’adaptant en appartement ou bien dans une maison avec jardin.

Il souffre toutefois de la solitude s’il reste seul toute la journée, il pourra donc se montrer destructeur si ses maîtres ne lui trouvent pas d’occupation.

Le Cavalier King Charles Spaniel est obéissant et assez simple à éduquer, mais il est facilement distrait. C’est un chien attaché à son maître qui cherchera toujours à lui faire plaisir. Sachant très bien user de son charme, il faut éviter de le gâter. Son éducation doit être aussi bien douce et ferme à la fois. Grâce à la nourriture par exemple, on pourra très facilement obtenir sa coopération. Ce chien peut être choisi pour une première adoption.

Le Cavalier King Charles Spaniel

Le poids et la taille du Cavalier King Charles Spaniel

Le mâle comme la femelle pèsent entre 5 et 8 kg pour une taille au garrot comprise entre 32 et 36 cm.

Les couleurs du Cavalier King Charles Spaniel

Son poil soyeux peut être de couleur bicolore noir et feu (black and tan), rubis (rouge uni intense), Blenheim (tâche châtaine sur fond blanc) ou tricolore.

L’espérance de vie du Cavalier King Charles Spaniel

Le Cavalier King Charles Spaniel peut vivre entre 9 et 14 ans.

Le prix du Cavalier King Charles Spaniel

Son prix d’achat varie entre 900€ et 1400€, en fonction de ses origines, son âge ou de son sexe. Pour un chien inscrit au LOF, il faut compter environ 1000€.

La santé du Cavalier King Charles Spaniel

La race est sujette à des problèmes cardiaques à caractère héréditaire (endocardiose mitrale qui est une maladie dégénérative de certaines valves du cœur) et à quelques maladies qu’il faut dépister assez rapidement (problèmes dermatologiques comme la dermatite à Malassezia qui est une maladie de peau ainsi que la dysplasie folliculaire des poils noirs ; maladies neurologiques comme la syringomyélie, encore appelée syndrome de Chiari ; maladies de l’appareil locomoteur comme la luxation de la rotule).

Le Cavalier King Charles Spaniel est aussi sujet au « syndrome des voies aériennes supérieures du brachycéphale », il peut avoir des difficultés à respirer et à réguler la température de son corps à cause de sa tête plate. Il craint également le froid et l’humidité. Il est aussi prédisposé à l’obésité, il ne doit donc pas avoir un rythme de vie sédentaire.

Le Beagle

Le Beagle

Le Beagle est reconnu par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) depuis 1955 et fait partie du groupe 6 (chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées).

Historique de la race Beagle

Concernant ses origines, cela reste assez flou mais il existerait depuis l’Antiquité. Des petits chiens courants qui ressemblaient au Beagle existaient en Angleterre à l’époque d’Élisabeth Ière. Le Beagle serait issu d’un croisement entre l’Harrier et d’autres races de chiens courants anglais. Néanmoins, les Français affirment que ce chien provient de leurs chiens courants, qui sont arrivés en Angleterre au XIe siècle avec Guillaume le Conquérant.

Ce chien est également appelé « Singing Beagle » à cause de son aboiement facile, qui ressemble à un chant.

Le comportement du Beagle

Le Beagle est un chien très intelligent, énergique mais avec un caractère doux. C’est un chien idéal pour les enfants car il est très joueur. Il pourra vivre en appartement à condition de le sortir très souvent et de lui faire de très longues balades et de le dépenser quotidiennement (on pourra lui proposer l’agility, le cani-cross ou le pistage par exemple). Sans cela, il pourra se montrer destructeur. Ce chien n’aime pas la solitude et a besoin d’être entouré par ses congénères. Il est préférable de lui apprendre à être seul dès son plus jeune âge, afin qu’il vive plus paisiblement l’absence de ses maîtres.

Attention toutefois, ce chien pourra avoir tendance à fuguer, étant donné que c’est un chien de chasse. Pensez donc à l’éduquer au rappel assez tôt et à répondre correctement à ses besoins.

Le Beagle est assez têtu, son éducation pourra donc être un peu difficile. Il faudra l’éduquer fermement dès son plus jeune âge et avoir une forte relation avec lui afin qu’il coopère facilement. C’est un chien très gourmand ce qui peut être un avantage pour son éducation.

Afin d’avoir un Beagle comme premier chien, il vaut mieux avoir une bonne connaissance en termes d’éducation.

C’est un chien idéal pour la chasse car très agile et rapide.

Le Beagle

Le poids et la taille du Beagle

Le mâle pèse entre 13 et 18 kg pour une taille au garrot comprise entre 33 et 41 cm et la femelle pèse entre 12 et 17 kg pour une taille au garrot également comprise entre 33 et 41 cm.

Les couleurs du Beagle

Son poil qui très court et très dense résiste très bien aux aléas climatiques. Il est de couleur tricolore (blanc, noir et fauve-vif) mais il peut être aussi bicolore (citron et blanc ou marron clair et blanc).

L’espérance de vie du Beagle

Le Beagle peut vivre entre 12 et 15 ans.

Le prix du Beagle

Son prix d’achat varie entre 500€ et 1300€ en fonction de son âge, de sa lignée, de son élevage ou de son sexe.

La santé du Beagle

Le Beagle est prédisposé à certaines maladies comme l’hypothyroïdie par exemple. Il faut faire aussi attention à ses oreilles qui sont sujettes aux infections (otites par exemple) et à ses yeux. Il peut être également sujet à la dysplasie de la hanche, à des troubles épileptiques, à des allergies ou à une hernie discale. C’est un chien qui peut vite devenir obèse s’il reste inactif (vie en appartement, vieillesse…)

Le Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois, également appelé Bouvier de Berne, Dürrbächler, Bernese Mountain Dog, Berner Sennenhund, est reconnu par la FCI depuis 1954 et fait partie du groupe 2 (Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races).

Historique de la race Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois est une race très ancienne venant de Dürrbäch près de Berne, en Suisse, d’où son nom d’origine « Dürrbächler ». Il descendrait du Dogue Tibétain qui était un molosse utilisé au combat. Le Bouvier Bernois était utilisé comme chien de trait (il transportait les bidons de lait vers les fromageries) ou de troupeaux par les légions romaines au temps de la Rome antique. Aujourd’hui il est utilisé comme chien de recherche en montagne, chien guide d’aveugle et comme chien de compagnie.

Le comportement du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois est un gros nounours qui est très affectueux et gentil envers ses maîtres. C’est un chien calme, assez collant toujours à la recherche d’affection et de présence qui n’aimera pas être séparé de son maître. Il pourra donc se montrer destructeur s’il reste longtemps seul la journée sans stimulation. Il est très intelligent avec une bonne mémoire, et curieux mais c’est un chien un peu peureux. Il est très gentil avec les autres animaux domestiques mais il devra néanmoins être socialisé avec les autres chiens.

C’est le compagnon idéal pour les enfants. 

Il peut vivre en appartement mais il vaut mieux avoir une maison avec jardin. Il faudra tout de même le sortir entre 1 et 2 heures par jour. Ce chien a besoin d’être stimulé physiquement et mentalement afin de conserver son caractère si paisible. On pourra donc lui proposer de l’agility, de la traction, du travail de pistage, de l’obé-rythmé, lui appendre des tricks. Cependant pour les exercices physiques, il faudra attendre qu’il ait terminé sa croissance (environ 15 mois).

Le Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois est assez facile à éduquer, il faudra utiliser une éducation précoce et ferme basée sur le renforcement positif, tout en alliant douceur. Cependant sa maturité est assez tardive (18 mois à 2 ans), il faudra donc répéter plusieurs fois les ordres et être patient.

Le Bouvier Bernois peut tout à fait convenir comme premier chien à condition de bien l’éduquer précocement et de bien répondre à ses besoins de dépenses.

Le poids et la taille du Bouvier Bernois

Le mâle pèse entre 50 et 60 kg pour une taille au garrot comprise entre 64 et 70 cm et la femelle pèse entre 40 et 50 kg pour une taille au garrot comprise entre 60 et 66 cm.

Les couleurs du Bouvier Bernois

Son poil mi- long est de couleur tricolore (noir, blanc, roux) à la robe noire. Il a des taches blanches sur le poitrail, sur la tête et sur les pieds.

L’espérance de vie du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois peut vivre entre 7 et 9 ans.

Le prix du Bouvier Bernois

Son prix d’achat varie entre 1000€ et 2000€ en fonction de son âge, son sexe ou de ses origines.  Pour un chien inscrit au LOF (Livre des Origines Français) il faut compter en moyenne 1300€.

La santé du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois est un chien rustique et robuste mais il présente toutefois quelques problèmes de santé : il est sujet à la dilatation et torsion d’estomac comme tous les grands chiens. Il faut donc éviter les exercices après les repas et lui donner à manger dans une gamelle surélevée.  Il peut être aussi prédisposé à des problèmes de dysplasie de la hanche mais grâce à des dépistages le problème est contenu en écartant de la reproduction les sujets atteints.
Il peut aussi avoir des problèmes physiques liés à sa grande taille, si on ne respecte pas sa croissance, sa morphologie ou sa condition pour différentes activités canines (telles que l’agility ou la traction).

Ce chien est très gourmand, il peut prendre du poids s’il ne fait pas assez d’exercices.

Le Cane Corso

Le Cane Corso

Le Cane Corso, également appelé Branchiero Siciliano, Chien de cour Italien, Italian Corso Dog est reconnu par la FCI depuis 2007 et fait partie du groupe 2 (Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races)

Historique de la race Cane Corso

Le Cane Corso est un chien de type molossoïde dont son ancêtre serait un molosse romain, le Canis Pugnax lors de l’époque romaine. Son nom tirerait son origine du latin « cohors » qui se traduit par « protecteur, gardien des fermes. » En italien, cela veut dire « chien de cour », mais rien à voir avec la Corse. Les Italiens l’avaient à leurs côtés et ce chien gardait leur famille, leurs biens, leurs troupeaux et les accompagnait à la chasse au gros gibier.

Le Cane Corso est aujourd’hui encore un chien bien présent en Italie où il est utilisé fréquemment dans la recherche de personnes dans les décombres.


Le comportement du Cane Corso

Le Cane Corso est un chien intelligent, doux, loyal, affectueux, docile et attentionné. C’est un très bon chien de garde et un excellent compagnon de vie (avec ou sans enfants).

Le Cane Corso est un chien sportif qui a besoin d’activités quotidiennes, il est donc préférable d’avoir un jardin afin qu’il puisse courir et se divertir. Il faudra tout de même lui proposer de longues balades. Il pourra accompagner également son maître lors de balades à vélo ou de footing ou bien faire de l’agility, de l’obéissance ou du pistage sportif.

Attention à respecter sa croissance et son bon développement en adaptant les activités à sa condition physique.

Il n’aime pas rester seul pendant de longues heures, il pourrait se montrer destructeur. Il faudra lui proposer des activités afin de le stimuler mentalement et physiquement et qu’il maintienne son équilibre. Comme tous chiens de grande taille, il a une maturité tardive, il ne faudra donc pas hésiter à répéter les ordres plusieurs fois.

C’est un chien assez facile à éduquer mais il se montre un peu têtu, il vaut donc mieux être expérimenté et être rigoureux en termes de dressage ou bien faire appel à un éducateur canin.

Le poids et la taille du Cane Corso

Le mâle pèse entre 44 et 50 kg pour une taille au garrot comprise entre 64 et 68 cm et la femelle pèse entre 40 et 45 kg pour une taille au garrot comprise entre 60 et 64 cm.

Les couleurs du Cane Corso

Son poil court est de couleur gris plomb, noir, bringé (raies sur fond fauve ou gris en différents dégradés), ardoise, gris clair, fauve cerf, fauve clair, fauve foncé.

Le Cane Corso

L’espérance de vie du Cane Corso

Le Cane Corso peut vivre entre 10 et 11 ans.

Le prix du Cane Corso

Son prix d’achat varie entre 1000€ et 1500€ en fonction de son sexe, ses origines ou de son âge. Pour un chien inscrit au LOF, il faut compter en moyenne 1100€.

La santé du Cane Corso

Le Cane Corso est un chien fort et robuste qui ne présente pas de problèmes particuliers. Toutefois, il peut souffrir de la dysplasie de la hanche comme tous les grands chiens. Il ne faudra pas lui faire de l’exercice avant et après les repas afin d’éviter les syndromes de dilatation et de torsion de l’estomac.

Le Golden Retriever

Le Golden Retriever

Le Golden Retriever, également appelé Retriever doré est reconnu par la FCI depuis 1954 et fait partie du groupe 8 (Chiens rapporteurs de gibier – Chiens leveurs de gibier – Chiens d’eau).

Historique de la race Golden Retriever

Le Golden Retriever serait né à la fin du 19ème siècle. Le Lord Tweedmouth qui possédait une propriété de chasse au nord de l’Ecosse, aurait acquis un chiot retriever jaune, « Nous » auprès d’un cordonnier de Brighton. Ce chiot serait issu d’un couple de Wavy coated noirs, race à ce jour disparue. De l’union de ce premier chien et d’une chienne de race Tweed Water Spaniels (race également disparue), sont nés quatre chiots jaunes. Des Setter irlandais, des Bloodhound, et de l’apport de Tweed Water spaniels furent introduits dans les croisements afin d’améliorer et de consolider la race. Lord Tweedmouth souhaitait « concevoir » un chien qui pouvait vivre en accord avec la vie d’un gentleman farmer : fidèle, intelligent, pouvant travailler dans des conditions climatiques et terrains difficiles, sachant rester au pied du chasseur pendant l’action, et pouvant chercher et rapporter le gibier mort ou blessé à l’ordre.

Ce chien est en effet aujourd’hui un excellent chien doué pour le rapport de gibier surtout dans l’eau. Il est également utilisé comme chien guide d’aveugles, de recherche et de sauvetage ou pour détecter les explosifs et drogues (police).

Le comportement du Golden Retriever

Le Golden Retriever est un chien très intelligent, sociable, loyal, affectueux, gentil et docile. Il a un caractère en or, il adore faire plaisir à ses maîtres.  C’est une race douce, calme, joueuse parfaite avec des enfants. Il ne supporte pas la solitude et demande beaucoup d’affection et d’attention et aime participer à toutes les activités possibles. 
Ce chien peut vivre en appartement à condition d’être sorti tous les jours mais il sera tout de même plus heureux dans une maison avec jardin avec un point d’eau si possible où il pourra courir et s’amuser comme un petit fou. Il aura besoin toutefois de se dépenser au minimum 30 min deux fois par jour afin de canaliser son énergie débordante et s’il peut nager il sera comblé !

Le Golden Retriever est assez facile à éduquer, car il a envie de faire plaisir à son maître et aura toujours soif d’apprendre. Il faudra l’éduquer dès son plus jeune âge, en respectant les principes de l’éducation positive et en étant patient tout en ayant du tact. Il devra être socialisé précocement afin d’acquérir et de renforcer ses codes canins.

Le Golden Retriever

Attention toutefois, le Golden Retriever peut se montrer destructeur ayant une maturité assez tardive. Grâce à une bonne dépense mentale et physique (via différentes disciplines telles que l’agility, la chasse, l’obé-rythmée, l’obédience, le pistage, les cani-courses…), il se montrera moins destructeur.

Ce chien peut tout à fait convenir pour une première adoption.

Le poids et la taille du Golden Retriever

Le mâle pèse entre 28 et 32 kg pour une taille au garrot comprise entre 56 et 61 cm et la femelle pèse entre 24 et 28 kg pour une taille au garrot comprise entre 51 et 56 cm.

Les couleurs du Golden Retriever

Son poil est long et frangé, avec un sous-poil épais et imperméable. Sa couleur va de l’or au crème mais le rouge et l’acajou ne sont pas autorisés.

L’espérance de vie du Golden Retriever

Le Golden Retriever peut vivre en 12 et 14 ans.

Le prix du Golden Retriever

Son prix d’achat varie entre 500€ et 1000€ en fonction de son sexe, son âge ou de ses origines. Pour un chien inscrit au LOF il faut compter en moyenne 900€. 

La santé du Golden Retriever

Le Golden Retriever est un chien robuste adorant l’eau. Il faut bien sécher la base de sa queue, pour éviter que les muscles ne se contractent de manière douloureuse (« broken tail », queue cassée). Il a également les oreilles fragiles et il peut être sujet aux dermites, allergies, et autres maladies de la peau. C’est un chien qui peut avoir tendance à grossir et souffrir d’obésité si on lui donne trop de friandises.  Le Golden Retriever est aussi prédisposé à quelques cancers, à la cataracte ou bien à la dysplasie de la hanche.  

Le Berger Allemand

Le Berger Allemand

Le Berger Allemand, également appelé Berger Alsacien, Deutscher Schäferhund, German Shepherd Dog est reconnu par la FCI depuis 1955 et fait partie du groupe 1 (Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).

Historique de la race Berger Allemand

La race du Berger Allemand a été créée par le capitaine Von Stephanitz (fin du XIXe siècle) à partir du mélange des chiens de berger du centre et du sud de l’Allemagne dont le but était de créer un chien très intelligent et fort pour la garde des troupeaux. En effet, l’industrialisation provoquait la fin de l’élevage de moutons. Par la suite, le Berger Allemand sera utilisé par la police allemande avec ses qualités d’obéissance, de robustesse et son très grand flair.

Le Berger Allemand est principalement un chien de travail, utile à de nombreux domaines. Il est utilisé aujourd’hui comme chien de troupeau, chien policier, pisteur, de secourisme et comme chien guide d’aveugle.

Le comportement du Berger Allemand

Le Berger Allemand est un chien endurant, athlétique, docile, fidèle et très attaché à son maître. C’est un chien très intelligent, mais aussi courageux et patient. Il pourra tout à fait convenir à une famille avec des enfants car il sera un chien très protecteur.

C’est un chien très joueur et sportif qui aura besoin de se dépenser chaque jour, et qui se montrera calme une fois bien dépensé. Un appartement peut lui convenir mais une maison avec jardin sera quand même mieux pour lui. Il faudra toutefois le sortir plusieurs fois par jour et lui faire de longues balades. Étant de base un chien fait pour garder les troupeaux, il a besoin de se dépenser quotidiennement aussi bien mentalement que physiquement. On pourra lui proposer par exemple de l’agility, des cani-courses, de l’obédience, de l’obé-rythmée, du pistage…

Le Berger Allemand

Le Berger Allemand supporte mal la solitude, et s’il s’ennuie, il pourra vite se montrer destructeur ou aboyer de manière excessive. Il a besoin d’être socialisé et habitué aux lieux publics et aux personnes étrangères ainsi qu’à ses congénères car il est très méfiant envers les inconnus.

Il est facile à éduquer dès son plus jeune âge, mais ne reconnait qu’un seul maître et il faudra utiliser les bases de l’éducation positive.

Il peut convenir comme premier chien à condition de bien se renseigner sur sa race. Et il vaudrait mieux passer par un éducateur canin pour lui garantir la meilleure éducation possible.

Le poids et la taille du Berger Allemand

Le mâle pèse entre 30 et 40 kg pour une taille au garrot comprise entre 60 et 65 cm, et la femelle pèse entre 22 et 32 kg pour une taille au garrot comprise entre 55 et 60 cm.

Les couleurs du Berger Allemand

Son poil court et dur est de couleur noire et feu, mais également noir avec des nuances de brun, de brun rouge ou du jaune jusqu’au gris.

L’espérance de vie du Berger Allemand

Le Berger Allemand peut vivre entre 10 et 12 ans.

Le prix du Berger Allemand

Son prix d’achat varie entre 600€ et 1200€ en fonction de son âge, son pelage, son sexe ou de ses origines. Pour un chien inscrit au LOF il faut compter entre 900€ et 1000€.

La santé du Berger Allemand

Le Berger Allemand est de nature robuste mais peut être prédisposé à la dysplasie de la hanche et du coude comme tous les chiens de taille moyenne et de grande taille. Il peut également souffrir de syndrome de torsion et de dilatation de l’estomac, d’hypothyroïdie, de la maladie de Von Willebrand (affection hémorragique héréditaire) ou de tumeurs malignes.

Il peut avoir tendance à grossir s’il n’est pas dépensé suffisamment.

Le Husky Sibérien

Le Husky Sibérien

Le Husky Sibérien, également appelé Husky de Sibérie, Siberian Husky, Husky d’arctique est reconnu par la FCI depuis 1966 et fait partie du groupe 5 (Chiens de type Spitz et de type primitif).

Historique de la race Husky Sibérien

Le Husky Sibérien est originaire de Sibérie, région connue pour son froid. Les Indiens Chukchies ont créé cette race car ils souhaitaient des chiens qui pouvaient chasser, tirer leurs traîneaux l’hiver et distraire leurs enfants. La légende dit que le Husky Sibérien serait né de l’amour d’un loup et de la lune. Une nuit, la Lune rejoignit le loup qui était amoureux d’elle. Du fruit de leur amour naquit le Husky Sibérien ayant l’apparence du loup avec la queue en croissant de lune et des étoiles dans les yeux. C’est pour que la Lune redescende les soirs de pleine Lune que les Huskies et les loups hurlent afin de l’appeler.

Le Husky Sibérien fut découvert par les Américains lors de la ruée vers l’Or, qui apprirent par les indigènes à se déplacer sur des traineaux tirés par des chiens.
Puis en 1909, un groupe de Huskies Sibériens a été amené en Alaska pour les courses du « All Alaska Sweepstake » et les qualités de ces chiens venus de Sibérie ont très vite impressionné.

Une grosse épidémie de diphtérie eut lieu en 1925. Grâce à Leonard Seppala et à son attelage de Huskies Sibériens ils purent apporter à temps le sérum contre la diphtérie et sauver de nombreuses vies. Les chiens devinrent des héros. Le chien Togo, en tête de l’attelage (et non Balto comme indiqué sur la statue), a un monument dédié en son nom.

Le comportement du Husky Sibérien

Le Husky Sibérien est un chien très intelligent, au-dessus de la moyenne. Il est très doux, fidèle à son maître et docile mais c’est un chien hyperactif. Il est aussi très gentil, il convient donc aux familles avec des enfants. Vivant en groupe, il n’est pas solitaire et a besoin que son maître soit toujours à ses côtés.

Ayant besoin de beaucoup d’espace et de liberté il est préférable d’avoir une maison avec jardin et une solide clôture car c’est un chien sportif endurant et très fugueur ! Il faudra tout de même lui proposer de nombreuses balades afin qu’il s’épanouisse physiquement et mentalement. Tous les sports canins de traction sont les bienvenus pour ce chien de traîneau (cani-vtt, cani-cross, cani-rando, cani-trottinette, etc.) ainsi que le pistage.

Le Husky Sibérien

S’il reste trop longtemps enfermé, il pourra se montrer destructeur. Il peut avoir tendance à « faire le loup » donc hurler à la place d’aboyer.

Le Husky Sibérien doit être éduqué avant ses 6 mois, cette race devenant très vite adulte. Il faudra se montrer patient et calme sans céder à ses caprices, et le traiter avec respect, cohérence et affection. Ce chien primitif est de plus très malin. Les bases éducatives (marche au pied, rappel, positions de statique) doivent en revanche être renforcées tout au long de la vie du chien car avec le Husky, rien n’est jamais acquis à 100%.

Le Husky Sibérien doit être accompagné par des maîtres expérimentés, disponibles et sportifs il est donc préférable de ne pas le choisir comme première adoption.

Le poids et la taille du Husky Sibérien

Le mâle pèse entre 20 et 30 kg pour une taille au garrot comprise entre 53 et 60 cm, et la femelle pèse entre 16 et 23 kg pour une taille au garrot comprise entre 50 et 56 cm.

Les couleurs du Husky Sibérien

Son poil droit forme une fourrure épaisse. Il est de couleur noir, blanc, gris, sable ou peut être d’une autre couleur. Les individus bicolores sont caractérisés par des taches et marques faciales.

L’espérance de vie du Husky Sibérien

Le Husky Sibérien peut vivre entre 11 et 13 ans.

Le prix du Husky Sibérien

Son prix d’achat varie entre 1000€ et 1500€ en fonction de son âge, de ses origines et de son sexe. Pour un chien inscrit au LOF il faut compter environ 900€.

La santé du Husky Sibérien

Chien primitif très robuste car très peu modifié par l’homme, le Husky Sibérien peut tout de même souffrir de dysplasie de la hanche, ou de troubles oculaires tels que la cataracte juvénile ou l’atrophie rétinienne. Il peut également souffrir de troubles digestifs et d’embonpoint s’il n’est pas assez dépensé. Les parasites comme les tiques et puces s’attaquent aussi souvent au Husky Sibérien

Le Husky Sibérien est le plus rapide des chiens de traîneau de pure race, très apprécié en compétition.

Le Berger Belge Malinois

Le Berger Belge Malinois

Le Berger Belge Malinois, également appelé Malinois Tervueren, Laekenois, Groenendael, Belgian Shepherd Dog, est reconnu par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) depuis 1956 et fait partie du groupe 1 (Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses)).

Historique de la race Berger Belge Malinois

Adolphe Reul, professeur de Zootechnie à l’école de médecine vétérinaire de Cureghem (Belgique), fonda en septembre 1891 le Club du Chien de Berger Belge dont le but était de rassembler les chiens de troupeaux, et de savoir si la Belgique elle-même, avait son propre chien de berger. Pour cela, il remarqua un chien de type uniforme, et décida de créer une race unique qui serait le chien de Berger de la Belgique. C’est à partir de différents croisements entre plusieurs chiens belges que seront créées les quatre variétés de Berger Belge. Cette race devait être intelligente, polyvalente, facile à dresser et à s’adapter au rôle qu’on lui donnait.

Le Berger Belge sera vite utilisé comme chiens policiers par les forces de l’ordre et chien de garde par les patrouilles frontalières.

Le comportement du Berger Belge Malinois

Le Berger Belge Malinois est un très bon chien de protection, de défense et de garde. Cette race est très intelligente, attachante et vive, affectueuse et très loyale envers son maître, d’ailleurs le Malinois adore qu’on lui confie une mission. Ce chien est très joueur avec les enfants et fera tout pour les protéger.

Ce chien peut vivre en appartement s’il est sorti fréquemment, mais il sera plus heureux dans une maison avec jardin à la campagne. Le Berger Belge Malinois est essentiellement un chien de travail et d’activité. Afin de canaliser son énergie et de se dépenser, il a besoin de longues sorties quotidiennes (au moins 1h par balades) et de jouer beaucoup ou bien de franchir des obstacles (randonnées en forêt et parcours d’agility, par exemple). On peut également l’inscrire à un club d’obédience, de ring, d’obé-rythmée ou bien de recherche utilitaire ainsi que lui proposer des jeux de pistage, et également de nombreuses rencontres entre congénères.

S’il est laissé seul trop longtemps à la maison et qu’il s’ennuie, le Malinois peut saccager la maison pour passer le temps.

Le Berger Belge Malinois est utilisé pour la garde et la défense, et comme chien policier.

Concernant son éducation, elle devra commencer dès son plus jeune âge et devra se faire avec douceur, gentillesse mais surtout fermeté (les friandises peuvent être source de motivation), le Malinois étant sensible, et plein d’humanité. Une mauvaise éducation pourrait engendrer de nombreux dégâts et faire du Berger Belge Malinois un chien dangereux. Il faudra également le socialiser au maximum afin qu’il ne connaisse aucune difficulté dans son approche aux autres lorsqu’il sera adulte.


Le poids et la taille du Berger Belge Malinois

Le mâle pèse entre 28 et 30 kg pour une taille au garrot comprise entre 60 et 66 cm et la femelle pèse entre 20 et 25 kg pour une taille au garrot comprise entre 56 et 62 cm.

Les couleurs du Berger Belge Malinois

Son poil court sur l’ensemble du corps est de couleur fauve charbonné (poil fauve avec masque et extrémité noire).

Il est l’une des 4 variétés de chien de berger belge avec le Groenendael (poil long noir), le Tervueren (poil long fauve charbonné) et le Laekenois (poil dur fauve avec traces de charbonné).

L’espérance de vie du Berger Belge Malinois

Le Berger Belge Malinois peut vivre entre 10 et 12 ans.

Le prix du Berger Belge Malinois

Son prix d’achat varie entre 500€ et 1000€ en fonction de sa variété, de ses origines, de son âge et de son sexe. Pour un chien inscrit au LOF (Livre des Origines Français), il faut compter en moyenne 800€.  

La santé du Berger Belge Malinois

Cette race est assez robuste et rustique, cependant elle peut souffrir de la dysplasie de la hanche même si le Berger Belge Malinois est moins sujet que les autres chiens de moyenne ou grande taille. Étant vif, il n’est pas sujet à l’embonpoint.